DESTINATION

HISTOIRE &
TOPONOMIE DE LA ZONE

De 1920 à 1925, les frères Bernardo et Antonio Ripoll Llompart ont acquis avec Bartolomé Riutort Sabater une grande partie du domaine Sa Torre Redona en vue d’urbaniser les terrains situés entre la route et la mer.

La première pierre de la nouvelle église a été bénie en 1925. Dès lors, la nouvelle zone urbanisée a été nommée Sant Antoni de la Platja, même si les villageois ont continué de l’appeler Can Pastilla.

L’origine de ce nom remonte au début du XXe siècle. Le seul édifice construit sur la plage était une taverne appartenant à un tailleur de pierre, fréquentée par les travailleurs des carrières des environs et les rares baigneurs. Lorsqu’il en avait le loisir, ce tailleur de pierre vendait aussi des paquets ou « pastilles » de tabac de contrebande.

Les urbanisateurs ont tenté, sans succès, d’imposer le nom de Sant Antoni de la Platja.

Aujourd’hui, Can Pastilla forme un unique ensemble avec les zones ultérieurement urbanisées de Cala Estància, Son Torres, Son Caios, La Pineda et Ses Fontanelles. Cette zone se caractérise par la présence de nombreux hôtels qui en font, l’été, l’un des sites les plus fréquentés de l’île.

Pourquoi Som Sauló?

Le sauló est le sable ou la poussière de grès issue des blocs de pierre utilisés pour construire les édifices.
Avant d'être aménagée et édifiée, la zone de Can Pastilla comprenait plusieurs carrières de grès, ou marès. Vous pourrez encore voir à Es Carnatge les vestiges de ces anciennes carrières.
En choisissant ce nom, l'hôtel SOM Sauló souhaite perpétuer un passé pas très lointain où l'activité principale de la région était l'extraction du grès et l'utilisation du sauló résultant pour la construction des édifices de l'île.

LIEUX D’INTÉRÊT

Illot de sa Galera

L’îlot de Sa Galera, cartographié dès le XVIIIe siècle, se trouve à 150 mètres de la côte. On ne connaît pas l’origine du toponyme, mais il paraît logique de supposer qu’il pourrait provenir du naufrage ou de l’échouage accidentel d’une galère.

Les archéologues qui ont étudié la zone ces dernières années ont découvert des vestiges de cabanes datant probablement de la culture talayotique, ainsi que des objets et d’autres vestiges datant de 2000 ans avant notre ère, dix dépouilles humaines du 1er siècle de notre ère, et les ossements de 1 400 oiseaux à l’intérieur d’une citerne.

Le matériel trouvé lors des fouilles, notamment des pièces de céramique, objets en bronze, puits funéraire, correspond aux cultures prétalayotique, talayotique, punique et romaine.

Es Carnatge

Es Carnatge est un espace naturel particulièrement intéressant, situé entre Can Pastilla et es Coll d’en Rabassa. Il doit son nom aux maisons en ruine, au bord de la mer, autrefois destinées au traitement des peaux et des ossements des animaux morts de maladie.

On y trouve des dunes fossiles, longtemps exploitées comme carrières de grès, et quelques plantes endémiques en danger d’extinction.

Une partie de cet espace a été réquisitionné durant quelques années par l’armée qui y avait installé des batteries antiaériennes et construit une petite caserne, reliées par un réseau de tranchées et de tunnels. Les tunnels, relativement détériorés, existent toujours, sous la forme de grandes fosses circulaires entourées de grilles de bois permettant de les voir depuis la promenade.

Palma Aquarium

Situé sur la plage de Palma, Palma Aquarium comprend 55 aquariums dans lesquels vous découvrirez une reproduction exacte des habitats marins, qui vous plongera dans un passionnant voyage sous-marin à travers les mers et les océans du monde : vous pourrez y contempler plus de 8 000 animaux appartenant a 700 espèces différentes.

L’aquarium possède également la plus grande collection de coraux vivants d’Europe, au milieu desquels nagent, entre autres, poissons-clowns et poissons-chirurgiens.

Vous pourrez aussi visiter le Big Blue, le plus grand bassin de requins d’Europe avec ses 3,5 millions de litres d’eau et ses 8,5 mètres de profondeur.

5 ACTIVITÉS INCONTOURNABLES À CAN PASTILLA ET SES ALENTOURS

  • Flâner dans le centre historique de Palma et déguster une glace (ou un chocolat chaud) accompagnée d’une ensaimada (viennoiserie) à Can Joan de s’Aigo.
  • Faire une excursion dans le massif de la Serra de Tramuntana.
  • Se promener dans le Mercat de l’Olivar (Palma) et découvrir la gastronomie traditionnelle.
  • Visiter le Palma Aquarium.
  • Pratiquer l’un des multiples sports aquatiques proposés sur la plage de Palma.